mercredi 14 février 2018

Un hiver humide

Mon dernier article datait du 9 décembre et vous montrait mon jardin sous la neige. Un article absolument pas représentatif de cet hiver, qui a été une succession de journées pluvieuses et sombres.
Un hiver maussade, déprimant, qui a provoqué une saturation des nappes phréatiques et des cours d'eau dans ma région aux alentours du 20 janvier. Pendant 48 heures, le jardin a été sous l'eau.  



 Mais aucune conséquence, je vous rassure. La nature est forte et l'eau n'a pas stagné longtemps.




 Nous étions entouré par l'eau et les jardins en face ont été immergés, chose que je n'avais jamais vu.




Les chats n'ont pas apprécié cet épisode,où ils ont vu leur aire de jeux immergé! Quel scandale!

Les semaines ont passé vite finalement et j'ai occupé l'essentiel de mon temps au rangement de la maison, des placards, du garage, du grenier. Bref, tout y est passé! Ouvrez moi vos placards et je vous dira qui vous êtes mdr! 
Depuis plusieurs jours, je dois vous avouer que je ne tiens plus. Un besoin irrépressible de retourner au jardin.Il faut dire qu'avec cette douceur , la végétation semble vouloir célébrer le printemps, même si les prévisions ne sont pas très optimistes. 
La météo ensoleillée des derniers jours m'a littéralement rendu hystérique et cet après midi, j'ai finalement pu consacrer 3 heures au jardin. Quel bonheur!
Il faisait beau et pas froid du tout. Trois heures à tailler les vivaces qui jonchaient les massifs.
Je laisse le jardin en l'état à l'automne mais à partir d'une période, il faut reconnaître que les vivaces desséchées me dépriment. 
J'aime retrouver les contours des massifs et surtout, j'aime pouvoir profiter du spectacle du renouveau de la nature, voir les jeunes pousses arriver . Quand les souches jonchent le sol, c'est plus compliqué!

Il reste du travail mais la saison ne fait que commencer. J'aime étaler les séances de nettoyage parce que physiquement, c'est l'époque la plus éprouvante de l'année.J'ai trois hernies cervicales qui m'handicapent pas mal et j'essaie de me préserver un peu. Une saison, c'est long et il ne s'agit pas de s'épuiser dès les 1ères semaines.
Je suis en vacances dans 10 jours donc j'espère que cette semaine me permettra de bien avancer dans le nettoyage du jardin. La taille des rosiers se fera en mars, en fonction de la météo.

Voici quelques photos du jour.
Euphorbe charachias

Un florilège d'hellebores:
Hellebore orientalis double


Hellebore tutu



 Hellebore blue mettalic lady

Semis spontanés


Hellebore blue lady

 La pivoine Coral Charm semble préssée cette année
 Les 1ers narcisses sont en fleurs
La bordure près de la rivière
 Le massif Léontine
La rocaille

 Autour de la terrasse un petit air printanier soufflait cet après midi


Je suis très heureuse de vous retrouver pour cette nouvelle saison, qui sera meilleure que la dernière je l'espère. Je la souhaite plus calme et moins excessive que la dernière en tout cas.
Une année sans catastrophe météo, ce sera mon souhait pour 2018!
A très vite!

samedi 9 décembre 2017

Jour de neige

Décembre est déjà là et l'hiver s'est bel et bien installé depuis quelques jours. La neige est tombée à de nombreuses reprises ces deux dernières semaines mais sans jamais tenir. Hier soir, enfin, les flocons ont commencé à recouvrir  le jardin.

Ce matin, c'est avec un grand bonheur que j'ai découvert le jardin maculé. La neige fait oublier le gris, le côté terne de l'hiver, elle sublime la nature.



 Les roses ressemblent à des sucettes givrées, glacées.

Les vivaces laissées en place pour l'hiver sont mises en valeur par la neige







 Les graminées sont si belles sous la neige!


L'allée des roses est endormie


Les dernières roses, si précieuses à cette époque



Sacha est ravi de ce spectacle: pour l'occasion, on s'est rendu dans le beau parc du village
 où les daims sont venus nous saluer






Les chats découvrent aussi la neige
 mais surtout, ils apprécient le chatpin mdr!
Biscotte et Berlioz vous souhaitent de bonnes fêtes de fin d'année!







A très bientôt les amis!